Les ouvertures possibles au backgammon

Au backgammon, il faut parfois savoir développer un jeu porté sur l’attaque. Pour ce faire, les utilisateurs peuvent effectuer des coups offensifs que l’on appelle souvent « ouvertures » dans le milieu. Ces ouvertures leur permettront de rapidement prendre l’ascendant sur leurs rivaux et les aideront à maîtriser la partie quels que soient les enjeux. Nous vous expliquons tout sur les ouvertures dans le suivant article.

Deux notions indispensables

Afin de mener à bien votre jeu offensif, il y a deux choses que vous devez vous assurer de faire. Ces deux choses sont les suivantes :

  • Mettre en place une prime qui vous aidera à immobiliser les deux pions les plus reculés de votre opposant.
  • Faire revenir le plus vite possible vos deux pions les plus isolés, ce qui empêchera votre adversaire de vous les bloquer.

La procédure à suivre

Afin de mettre votre plan à exécution, vous devrez tenter de remplir quatre objectifs spécifiques. Nous vous les expliquons et commentons successivement ci-dessous.

  • Frapper les pions ennemis : Quand vous en avez l’occasion, n’hésitez pas à frapper les pions adverses. En faisant cela, votre rival devra relancer son jeu depuis la barre, ce qui vous fera gagner du temps. Il est même probable que votre adversaire ne puisse pas tout de suite rentrer. Vous aurez alors une avance confortable sur ce dernier. L’occasion de rappeler vos pions les plus éloignés ?
  • Créer des points d’immobilisation : Construire des points qui bloqueront la progression des pions de l’adversaire est capital. Les deux pions de son point 24 pourraient se retrouver paralysés, ce qui augmenterait très nettement vos chances de victoire.
  • Créer une ancre : Eh oui, le backgammon c’est comme un jeu de construction ! En créant une ancre, vous empêcher le joueur adverse de vous bloquer. Mettre en place un intervalle dans le jan intérieur de l’ennemi (mieux vaut préférer les points 4, 5 ou 7) permettra à vos pions de circuler plus librement.
  • Rendez votre jeu dynamique : plus vite vous aurez atteint les trois premiers objectifs, plus votre jeu sera dynamique. En possession d’un 3 par exemple, jouez 13/10, histoire de créer un point d’immobilisation au prochain tour. Jouer dynamique, cela veut donc dire jouer intelligemment. Derrière chacun de vos faits et gestes, il doit y avoir une intention.

Pour résumer

Le schéma à appliquer pour développer un jeu porté sur l’attaque est donc le suivant : vous devez non seulement chercher à immobiliser les pions adverses, mais n’hésitez surtout pas à les frapper lorsque vous en avez l’opportunité. Enfin, rendez votre jeu dynamique afin de masquer vos intentions. Au backgammon, quinze jets vous permettent d’effectuer des ouvertures. Nous traiterons de ce point dans un prochain article.